Métropole du Grand Paris

Notre territoire dans le Grand Paris

La Métropole du Grand Paris a vu le jour le 1er janvier 2016. Elle a été créée par la loi du 27 janvier 2014 de modernisation de l’action publique territoriale et d’affirmation des métropoles, et renforcée par la loi du 7 août 2015 de nouvelle organisation territoriale de la république. Elle vise à favoriser le rayonnement de Paris et maintenir son rang de capitale mondiale à l’image des grandes métropoles mondiales comme Londres, New York ou Tokyo.

Carte de la MGP et des 12 territoires
 

La Métropole regroupe ainsi 12 territoires composés de Paris et de 123 communes des trois départements des Hauts-de-Seine, de la Seine-Saint-Denis et du Val-de-Marne ainsi que  7 communes des départements limitrophes de l’Essonne et du Val d’Oise, soit près de 7,5 millions d’habitants.  Les Territoires se sont substitués aux anciennes intercommunalités existantes (communautés d’agglomération et de communes). Le Conseil de la Métropole du Grand Paris comprend 209 membres. Les 131 communes ont au moins un représentant.

Les compétences

4 compétences obligatoires sont transférées à la Métropole du Grand Paris de manière progressive de 2016 à 2018 :

  1. le développement et l'aménagement économique, social et culturel
  2. la protection et la mise en valeur de l'environnement et la politique du cadre de vie
  3. l'aménagement de l'espace métropolitain
  4. la politique locale de l'habitat

Elle élabore le plan climat-air-énergie et le schéma directeur des réseaux de distribution d'énergie métropolitains.

Dans les quatre domaines de compétence de la métropole du Grand Paris, il convient de distinguer l’élaboration de documents stratégiques de coordination et de planification des compétences opérationnelles qui seront partagées avec les territoires via la définition d’un intérêt métropolitain.

L’intérêt métropolitain, défini par le conseil de la métropole, permet de distinguer dans une compétence les actions qui par leur étendue, leur contenu, leur objet stratégique, leur dimension financière et leur rayonnement doivent être prises en charge par la métropole.

 

Le conseil de la métropole doit se prononcer avant le 31 décembre 2017 pour en définir les contours. La partie des compétences qui n’aura pas été déclarée d’intérêt métropolitain sera exercée intégralement par les territoires.

 

Pour plus d’infos : www.metropolegrandparis.fr

 


 

 

 

 

Haut