PiscinesConservatoiresMédiathèquesDéchets ménagersDéplacementsRestauration collectiveRecrutementAssainissement

Actualité

Retour aux actualités

Environnement

Extension des consignes de tri, un premier succès

L’extension des consignes de tri, expérimentée par Grand Paris Sud Est Avenir (1) (GPSEA) sur les communes d’Alfortville, Créteil et Limeil-Brévannes est une réussite. Les objectifs de tri des emballages plastiques ont été largement dépassés.
Et comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, l’Établissement public territorial est auréolé du titre de "Champion du tri" pour son action menée en faveur de l’économie circulaire lors du congrès des maires 2018. C’est donc avec confiance que GPSEA se prépare, début 2019, à élargir le dispositif aux sept communes du secteur du Haut Val-de-Marne (2) ainsi qu’à la ville de Bonneuil-sur-Marne.

 


"Champion du tri"
- Intervention de C. Daut, DGST de Grand Paris Sud Est Avenir

 

Flash-back, la Loi "Transition énergétique" fixe à 75% l’objectif annuel national de recyclage des emballages à horizon 2022. En 2015, année de promulgation de ladite loi, la consommation des ménages en France produit 5 millions de tonnes d’emballages dont 67 % sont recyclés. Les emballages plastiques représentent 1 million de tonnes dont seuls 24 % sont recyclés… Effet boule de neige, les pouvoirs publics programment l’extension des consignes de tri à tous les emballages sur le territoire national d’ici 2022 et en confient la maîtrise d’œuvre à Eco-Emballages (3). La solution viendra de la possibilité de recycler tous les emballages et, en particulier, les emballages plastiques…


L’éco-organisme ouvre un premier appel à projets afin de financer la modernisation des centres de tri et la collecte des emballages. 15 millions d’euros sont investis pour moderniser le site de Suez à Limeil-Brévannes et atteindre une capacité de tri annuel de 60 000 tonnes. Grand Paris Sud Est Avenir (1), précurseur en matière de gestion durable des déchets, peut anticiper l’inéluctable échéance. Fin 2016, il expérimente l’extension des consignes de tri sur 3 des communes les plus peuplées de son territoire. Un an seulement après sa mise en place, les résultats d’exploitation du centre de tri sont éloquents. Pour l’année 2017, Alfortvillais, Brévannais et Cristoliens trient 737 tonnes d’emballages plastiques, soit plus du double de l’objectif contractuel fixé à 350 tonnes. Parallèlement et par effet d’entrainement, le tri du verre progresse de 8,5 %. Les refus de tri, déchets autres que les emballages retrouvés dans les bacs de collecte dédiés au tri sélectif, diminuent de 12 %.


L’usager, au cœur du processus, prend conscience de son rôle d’éco-citoyen. Les ménages s’approprient les nouveaux gestes fondés sur la simplification du tri. Plus de casse-tête, tous les emballages se trient et se jettent dans le bac ou conteneur jaune. Les bouteilles, pots et bocaux en verre, dans le bac ou conteneur vert et les déchets résiduels dans le bac ou conteneur grenat. Plus encore, l’usager devient acteur local de l’économie circulaire. Il favorise l’emploi dans la filière tri (+ 50 salariés en contrat d’insertion au centre de tri de Suez). Il contribue à la réduction des émissions de gaz à effet de serre en réduisant l’impact carbone des déchets ménagers qui, correctement triés, deviennent des ressources. Les emballages connaissent une seconde vie dans les filières du recyclage. Les déchets résiduels acheminés jusqu’à Valo’Marne, unité de traitement et de valorisation énergétique, participent à la production d’électricité et de chauffage et les déchets verts rejoignent les filières du compostage.


En avril 2017, les 5 communes du secteur du Plateau Briard (4) franchissent le pas. Début 2019, avec le recul de l’expérience et des infrastructures optimisées, Grand Paris Sud Est avenir (1) entamera le dernier round de l’extension des consignes de tri sur son territoire. GPSEA, accompagnera les communes de Boissy-Saint-Léger, Bonneuil-sur-Marne, Chennevières-sur-Marne, La Queue-en-Brie, Le Plessis-Trévise, Noiseau, Ormesson-sur-Marne et Sucy-en-Brie dans cet ambitieux projet.

 

Bacs 3 couleurs

 


(1)    Grand Paris sud Est Avenir (GPSEA), établissement public territorial de la Métropole du Grand Paris, réunit 16 communes membres sur son périmètre : Alfortville, Boissy-Saint-Léger, Bonneuil-sur-Marne,
Chennevières-sur-Marne, Créteil, La Queue-en-Brie, Le Plessis-Trévise, Limeil-Brévannes,
Mandres-les-Roses, Marolles-en-Brie, Noiseau, Ormesson-sur-Marne, Périgny-sur-Yerres, Santeny,
Sucy-en-Brie, Villecresnes.
(2)    Les 7 communes de l’ex-intercommunalité du Haut-Val-de-Marne : Boissy-Saint-Léger, Chennevières-sur-Marne, La Queue-en-Brie, Le Plessis-Trévise, Noiseau, Ormesson-sur-Marne, Sucy-en-Brie.
(3)    Eco-Emballages devenu CITEO depuis le rapprochement avec Ecofolio
(4)    Les communes du Plateau Briard : Mandres-les-Roses, Marolles-en-Brie, Périgny-sur-Yerres, Santeny, Villecresnes.

 

 

Haut