PiscinesConservatoiresMédiathèquesDéchets ménagersDéplacementRestauration collectiveRecrutementAssainissement
Voirie

Actualité

Retour aux actualités

Territoire

Renouvellement urbain "La Haie Griselle - La Hêtraie", c’est parti !

Alors que les études relatives aux projets de renouvellement urbain des quartiers du Mont-Mesly à Créteil et de Chantereine à Alfortville sont en phase de conclusion, et celles concernant le quartier Fabien à Bonneuil-sur-Marne en développement, Grand Paris Sud Est Avenir (GPSEA)(1) conclut, en moins de deux ans, son quatrième protocole de préfiguration de renouvellement urbain sur le Territoire(1).
Signé le 2 juillet dernier, il inaugure une période d’études destinées à approfondir les axes et pistes d’aménagement du quartier prioritaire de la ville (QPV)(2) "La Haie Griselle - La Hêtraie".

 

Un champ d’études élargi

Respectivement situés à Boissy-Saint-Léger et Limeil-Brévannes, La Haie Griselle et La Hêtraie se rejoignent au nord, sur une portion de délimitation intercommunale, autour du carrefour Charles de Gaulle. Qui plus est, la configuration du plan de circulation et la localisation de la gare intermodale de Boissy-Saint-Léger amènent les habitants de La Hêtraie à utiliser cette jonction comme sortie de ville sur un bassin de vie à dominante boisséenne. Plus encore, pour accroître la pertinence des études à venir, leur périmètre est étendu au-delà du strict QPV(2). Il intègre, au nord, un secteur à équipements éducatifs et sportifs et, au sud, la ZAC "La Charmeraie", indispensables au bon fonctionnement de l’ensemble.

 

Un état des lieux prometteur

Photo aérienne

209 logements collectifs sociaux répartis sur cinq tours caractérisent la Hêtraie.
La Haie Griselle, parc entièrement piéton de 2 846 logements collectifs privés et sociaux agrémenté de petits "lacs" et d’espaces verts, est limité au nord par un ensemble de 110 habitations individuelles. Le quartier est ceinturé par une voirie et des parkings en sous-sol. Il est desservi par le RER A. Les équipements publics y sont nombreux (piscine, médiathèque, crèche, PMI, commissariat, groupes scolaires primaire et secondaire…). Á l’extrémité sud, le centre commercial Boissy 2, des bureaux et le foyer Adoma complètent l’ensemble.

 

Des ambitions affichées  

Si le quartier rencontre des difficultés, des éléments de redynamisation existent et son potentiel est réel.
Sur le plan économique, le projet de requalification de la ZAC "La Charmeraie" pour lequel GPSEA(1) est, particulièrement, impliqué au regard de ses compétences en matière de développement économique et d’aménagement, prévoit la démolition du centre commercial, la reconstruction de la grande surface alimentaire et une réorganisation de la zone en îlots de bureaux, commerces et habitations (650 logements supplémentaires en accession à la propriété) dotée d’espaces verts et d’une circulation fluide participant à la porosité du QPV(2).

D’un point de vue urbanistique, la déviation en cours de la RN19, séparant, jusqu’alors, le cœur de Boissy-Saint-Léger du QPV(2), facilitera le désenclavement du quartier. L’espace paysager actuel, favorisant des rapports humains apaisés, est conforté. Des opérations de rénovation et/ou de construction d’équipements publics renforceront le bien-être ambiant.
Un "bien vivre ensemble" cultivé par le développement d’actions d’accompagnement des familles et d’appui à la vie associative ; de mesures participant à la tranquillité du quartier, et surtout par l’implication de la population via, notamment, le conseil citoyen.

 

En plus de piloter le projet au titre de la compétence politique de la ville, Grand Paris Sud Est Avenir(1) participe à hauteur de 98 000 € au programme d’études destinées à conforter les axes d’évolution développés dans le projet de renouvellement urbain du QPV(2) "La Haie Griselle - La Hêtraie". Le bien-être de la population est, ainsi, au centre des préoccupations territoriales

 

QPV(2)  "La Haie Griselle – La Hêtraie" :
Données socio-économiques

  • 5 330 habitants
     
  • Familles nombreuses : 22 %
  • Familles monoparentales : 29 %
     
  • Âge < 25 ans : 41 %  
  • Mineurs vivant dans foyers à bas revenus : 44,9 %


 

  • Revenu médian annuel par unité de consommation : 12 200 €
  • Taux de chômage 15 – 64 ans : 18 %
  • Taux de chômage 15 – 24 ans : 38 %
     
  • Habitat collectif social : 1 250 logements
  • Bénéficiaires d’aides au logement : 54,1 %


(1)Grand Paris sud Est Avenir (GPSEA), établissement public territorial de la Métropole du Grand Paris, réunit 16 communes membres sur son périmètre : Alfortville, Boissy-Saint-Léger, Bonneuil-sur-Marne, Chennevières-sur-Marne, Créteil, La Queue-en-Brie, Le Plessis-Trévise, Limeil-Brévannes, Mandres-les-Roses, Marolles-en-Brie, Noiseau, Ormesson-sur-Marne, Périgny-sur-Yerres, Santeny, Sucy-en-Brie, Villecresnes.

(2)QPV : Quartier prioritaire tel que défini par la politique de la ville.


Légende photo : Signature du protocole de renouvellement urbain "La Haie Griselle - La Hêtraie" (02/07/2018).

  • Au centre : Laurent Cathala, président de Grand Paris Sud Est Avenir ;
  • à sa gauche : Françoise Lecoufle, maire de Limeil-Brévannes ;
  • à sa droite : Fabien Chollet, sous-préfet chargé de mission et Régis Charbonnier, maire de Boissy-Saint-Léger

 

Haut