Actualités

Convention de partenariat GPSEA/RATP
autour d’actions sociales communes

Vendredi 22 novembre, le Président Laurent CATHALA, accompagné de Danièle CORNET, Vice-Présidente emploi-insertion-économie sociale et solidaire, et de Jean-Daniel AMSLER, Conseiller territorial délégué aux transports et déplacements, était présent sur le site du centre bus de Créteil à l’invitation de la RATP.

L’objet de cette visite était double :

Procéder à la signature de la convention d’ingénierie sociale entre la RATP et GPSEA. Cette convention a vocation à renforcer les actions partenariales menées en faveur de l’insertion des habitants du territoire éloignés de l’emploi (opérations de recrutement, ateliers mobilité, forums emploi et job datings…). Ainsi qu’assister à la présentation du plan bus RATP 2025 qui vise à réduire les nuisances sonores et écologiques par la conversion de l’ensemble des bus diesel d’ici 6 ans.

GPSEA, un territoire d’expérimentation de la ville de demain

Depuis sa création, GPSEA a eu à cœur de démontrer sa capacité à se structurer et à agir au service des communes et des habitants. GPSEA dispose aujourd’hui d’un panel de compétences vastes qui permet une mise en cohérence de l’action publique de proximité, tant dans la gestion des services publics de quotidienneté que dans la mise en œuvre de compétences stratégiques au service d’un développement territorial équilibré.

GPSEA se positionne comme un moteur du développement de la Métropole. Le défi de l’EPT est d’assurer la poursuite des dynamiques économiques et d’emploi initiées autour des atouts de son territoire (présence d’acteurs de pointe dans les secteurs de la santé et des sciences du vivant, ressources importantes pour la production d’énergie propre et locale, potentiel touristique, activités industrielles et logistiques importantes autour de la gare multimodale de Bonneuil-Valenton et du port de Bonneuil, réseau routier et de transports en commun dense, etc.), tout en veillant aux équilibres sociaux et environnementaux (préservation des espaces agricoles du territoire, développement de la production et consommation de produits locaux de qualité, valorisation d’un nouveau mode de production agro-écologique).

Grâce à sa diversité et aux ressources présentes sur son périmètre, le territoire de GPSEA doit devenir un laboratoire d’idées et d’expérimentations innovantes favorisant la fabrique de la ville de demain qui serait économe (sobriété énergétique), auto-suffisante (efficacité des écosystèmes), résiliente (gestion des risques) et attractive (habitat, emploi, services, infrastructures économiques, etc.).

La RATP, partenaire du développement des territoires

Au travers de ses activités d’ingénierie sociale, la RATP noue de nombreux partenariats avec les acteurs locaux et conforte ainsi son ancrage territorial. Cette politique de rapprochement couvre des domaines diversifiés dont l’insertion professionnelle, l’aide à la mobilité, les actions emploi entreprises dans le cadre de la politique de la ville, la participation à la réflexion locales sur l’adaptation de l’offre des transports en commun aux évolutions de l’agglomération.

La RATP est présente sur le territoire de GPSEA par le partenariat au travers d’unités opérationnelles telles que le Centre Bus de Créteil, la ligne 8 du métro et la ligne A du RER ou de centres de maintenance tels que les ateliers de Sucy-en-Brie ou le Laboratoire d’Essais et de Mesures de Boissy-Saint-Léger. On note aussi la présence de nombreuses lignes de bus notamment les lignes structurantes 308, 393 et TVM.

Convention de partenariat

Dans ce contexte, GPSEA s’est associé à la RATP afin de développer des liens de partenariat autour d’actions ciblées initiées en propre ou par des villes membres.

Le 2 octobre 2019, une convention de partenariat a été adoptée par le Conseil de territoire, ayant pour objet de développer et de renforcer des liens de coopération dans les domaines suivants :

  • Emploi-insertion : Participation aux forums emploi organisés par le territoire ou ses villes membres, informations collectives relatives à des recrutements…
  • Pédagogie de la mobilité : Ateliers mobilité en direction des publics en insertion
  • Liens avec le tissu économique local : développement des clauses d’insertion dans les marchés de la RATP afin que des structures d’insertion locales puissent y répondre.
  • Relai des actions de la fondation groupe RATP en direction des territoires
  • Ancrage territorial : Participation aux instances de structures soutenues par le Territoire comme les missions locales, l’école de la 2ème chance, Plaine centrale initiatives…

Le Plan RATP pour un parc 100% propre

Cette convention s’inscrit dans la démarche de la RATP visant à créer un parc 100% propre.

Afin de répondre aux enjeux écologiques et notamment de réduction des émissions de gaz à effet de serre, Ile-de-France Mobilités (IDFM) a engagé une réflexion pour supprimer les bus diesel du réseau francilien. La RATP, afin d’y répondre, a réalisé un programme pour des bus plus propres le « Plan Bus 2025 »

La RATP, acteur engagé de la ville durable, veut disposer à terme d’un parc 100% propre d’ici 2025 en Île-de-France comprenant des bus tout électrique, des bus à gaz renouvelable et des bus hybrides, en cohérence avec les objectifs de réduction de 20% des émissions de gaz à effets de serre inscrits dans le Plan de Déplacement Urbain d’Île-de-France.

Cette transition énergétique se fait en 3 phases :

  1. Depuis 2014, les nouveaux appels d’offres concernent des bus propres
  2. Réalisation de tests et expérimentations de toutes les technologies de bus électriques et systèmes de recharge existants ; préparation du programme d’adaptation des centres bus
  3. Lancement d’appels d’offres pour un déploiement massif de bus électriques et biogaz

Pour accueillir ces nouveaux bus électriques, le Plan Bus prévoit la conversion des 25 dépôts bus existants de la RATP – 2/3 électrique et 1/3 bio GNV, dont 12 sont déjà en transformation. Cette conversion sera accompagnée d’un plan de formation pour les conducteurs et les techniciens de maintenance.

Le centre bus de Créteil, d’une capacité de 255 bus, accueille déjà 140 bus GNV depuis le 1er juin 2015. Il est prévu d’être totalement converti au GNV en 2019. Ce sera le premier centre bus totalement converti au GNV.