L’Observatoire

Nos publications

L’offre numérique sur le territoire de GPSEA (septembre 2021)

Cette publication reprend les enjeux actuels du numérique, et dresse un état des lieux des initiatives liées au numérique présentes sur GPSEA. Elle s’accompagne d’une carte interactive permettant à chacun d’accéder aux initiatives proches de son domicile.

 

L’accélération de l’utilisation du numérique dans nos quotidiens ne fait aujourd’hui plus aucun doute. Qu’il s’agisse de l’essor du commerce en ligne, du maintien des liens sociaux ou encore de la dématérialisation croissante et annoncée des démarches administratives, les champs d’utilisation du numérique s’étendent. Il est par ailleurs incontestable que la crise sanitaire a été un facteur accélérant des pratiques telles que les télé-activités (télé-travail, télé-enseignement, télé-consultations…). Cette dynamique pose la question de l’inclusion numérique (aussi appelée e-inclusion) des habitants dans leurs diversités.

 

 

Le territoire de Grand Paris Sud Est Avenir ne fait pas exception à ce développement exponentiel des initiatives numériques, principalement d’origines associatives et publiques. Elles regroupent un large périmètre d’action, comme l’accès aux équipements numériques, les usages récréatifs autour du numérique et l’accès à la culture, les applications et portails usagers, l’accompagnement aux démarches administratives et la formation au numérique.

 

Flash éco 94 : Le secteur industriel de GPSEA

Après la filière agro-alimentaire et la santé, Grand Paris Sud Est Avenir (GPSEA) et la Chambre de Commerce et d’Industrie du Val de Marne publient un « flash éco » qui fait le point sur l’évolution de l’emploi industriel sur le territoire pour la période 2008-2016. On y découvre une industrie qui maintient ses emplois, mais qui se transforme en profondeur.

Les travaux de l’Observatoire permettent, brique par brique, de mieux connaître le territoire de Grand Paris Sud Est Avenir. En complément des précédentes thématiques traitées, la publication du mois de juin dresse un panorama de l’utilisation des différents moyens de transports sur la territoire.

Nous vous invitons à prendre connaissance, en quelques chiffres-clés, de l’utilisation très répandue de la voiture, de l’importance des transports collectifs pour les plus urbains et de l’usage limité mais croissant du vélo.

 

LEs modes de transport sur le territoire de GPSEA

 

Cette publication de l’Observatoire vous livre une première approche du logement sur GPSEA.
L’analyse de ces données éclaire sur la diversité des communes qui composent le territoire, mais aussi sur ses spécificités par rapport au reste de la Métropole du Grand Paris. Si elle ne peut résumer à elle-seule les facteurs qui conduisent un habitant à rester ou à arriver sur un territoire, l’offre de logements est un fort facteur d’attractivité.

Les opérations d’aménagement de GPSEA

 

La publication de l’Observatoire du mois d’avril s’intéresse à une compétence-clé de Grand Paris Sud Est Avenir : l’aménagement du territoire. Elle s’applique à produire une synthèse des 55 opérations d’aménagement territoriales, conduites au côté des villes, mais aussi à livrer une approche pédagogique du principal outil d’aménagement, la ZAC.

Les opérations d’aménagement de GPSEA

 

Le territoire de Grand Paris Sud Est Avenir présente un patrimoine naturel riche et diversifié, véritable poumon vert de la Métropole du Grand Paris. GPSEA est à ce titre un territoire atypique dont presque la moitié est constituée d’espaces naturels. L’Observatoire vous permet de découvrir ce patrimoine en chiffres et en cartes, dans la suite de la publication de février sur le mode d’occupation des sols.
Téléchargez le patrimoine naturel de GPSEA
 

Le Mode d’Occupation du Sol (MOS) est un dispositif unique d’observation du territoire qui s’est imposé comme un outil incontournable des politiques publiques d’aménagement. Créé par l’Institut Paris Région (IPR), il permet de rendre compte de l’intégralité de l’occupation du sol de la région Île-de-France et de son évolution sur une période de 35 ans (de 1982 à 2017) et de manière exhaustive. Créé par reconnaissance visuelle – photo – interprétation – à partir d’une photographie aérienne, il découpe finement l’espace en ilots selon une nomenclature à plusieurs niveaux permettant une définition à plusieurs degrés de précision.

Téléchargez le patrimoine naturel de GPSEA

Ce mois-ci, l’Observatoire vous emmène au cœur de la production florale et arboricole de Grand Paris Sud Est Avenir. Suivez-nous à Mandres-les-Roses où près de 600 000 plantes sont produites tout au long de l’année au bénéfice des communes du territoire.

Vous trouverez dans cette publication les chiffres-clés, le cycle de production des plantes ou encore les activités pédagogiques développées par ce centre.

Grand Paris Sud Est Avenir (GPSEA) s’est associé à l’Institut Paris Région pour mener une étude sur les nouveaux usages des équipements. Prenez connaissance de la Note rapide et du benchmark issus de cette collaboration.

Face à l’évolution des modes de vie, nombreuses sont les collectivités à repenser les équipements publics pour adapter l’offre existante et être en phase avec les nouvelles attentes des populations. Parallèlement les gestionnaires d’équipements innovent pour répondre à la raréfaction du foncier et à la tension pesant sur les budgets de fonctionnement.

À travers cette étude qui traite des tendances émergentes renouvelant les usages des équipements culturels, sportifs et des tiers-lieux, GPSEA a souhaité approfondir ses réflexions territoriales et stratégiques en la matière. Ce besoin découle de la gestion d’une quarantaine d’équipements culturels et sportifs, induite par la reconnaissance de l’intérêt territorial de ces derniers en décembre 2016. Le début du mandat 2020-2026 est ainsi marqué par l’élaboration, en lien avec les communes, d’un programme pluriannuel d’investissements au sein duquel les nouveaux usages des équipements publics doivent nécessairement être pris en compte.

note-rapide   

 

 
La nouvelle publication de l’Observatoire est consacrée à la cuisine centrale de Grand Paris Sud Est Avenir. Elle vous fait découvrir le mode de fonctionnement de cet équipement territorial et vous présente la façon dont son équipe exerce cette compétence pour le compte de 4 communes.

Ce document vous fait entrer dans les coulisses de la cuisine, de l’élaboration des menus jusqu’aux modalités de livraison des repas dans les écoles et chez les personnes âgées bénéficiaires.

 

 

 
Cette publication de l’Observatoire permet de mieux connaître le territoire par ses dynamiques démographiques. La hausse de population territoriale est décortiquée sur les 10 dernières années et comparée aux autres échelles territoriales.Ce document vise à dépasser les idées reçues en exposant à la fois la jeunesse et le vieillissement de la population de GPSEA, ainsi que les disparités au niveau communal.

 

 

De par sa compétence en matière d’équipements culturels et sportifs, Grand Paris Sud Est Avenir administre 7 piscines depuis 2017.Équipements publics de proximité, les piscines territoriales ont pour caractéristique d’accueillir l’ensemble de la population, quel que soit son âge ou sa classe sociale.

En 2019, ce sont ainsi 435 000 entrées qui ont été comptabilisées dans les 7 piscines territoriales.
Cette publication de l’Observatoire vous propose de plonger dans une analyse de leurs activités.

 

 

 

L’étude des transactions immobilières sur Grand Paris Sud Est Avenir éclaire sur la diversité des communes qui composent le territoire, mais aussi sur ses atouts par rapport à ses voisins.

Si elle ne peut résumer à elle-seule les facteurs qui conduisent un habitant à rester ou à arriver sur un territoire, l’offre de logements est un fort facteur d’attractivité.

Par une approche sur le volume et sur les prix, la publication de l’Observatoire de l’été fournit des éclairages sur le marché des logements neufs et anciens.

 

Le portrait de territoire compile les données territoriales indispensables.

Vous pourrez y trouver les données d’entrée sur la plupart des thématiques telles que la population, le cadre de vie, les logements, l’enseignement, le social et la santé ou le sport et la culture.

Pour éclairer ces chiffres-clés, le document fourni des éléments de comparaison, principalement les moyennes au sein de la Métropole du Grand Paris. Avec ces références, il complète les publications thématiques et permet de facilement appréhender les réalités de GPSEA.

 

 

 
Cette publication de début d’année met un coup de projecteur sur les conservatoires du territoire. Elle dresse le constat que ces équipements ne se limitent pas à leur image traditionnelle et développent pour les habitants une diversité d’activités.

 

De par sa compétence en matière d’équipements culturels et sportifs, Grand Paris Sud Est Avenir administre 7 conservatoires (transférés en décembre 2016) et assure la gestion de 3 établissements hébergeant des conservatoires associatifs. Outre l’amélioration du service public, le fonctionnement en réseau des conservatoires permet de diversifier et de garantir une complémentarité de l’offre d’activités proposées

Élaborée avec des étudiants de L’Ecole d’Urbanisme de Paris, cette étude est une très bonne introduction aux patrimoines territoriaux de Grand Paris Sud Est Avenir. Elle offre un regard sur nos patrimoines et, grâce à une enquête terrain, interroge sur l’appropriation de cette notion.

L’Observatoire s’efforce de donner à comprendre le territoire de Grand Paris Sud Est Avenir pour que tout chacun puisse mieux se l’approprier. Mieux connaître les habitants de GPSEA rentre dans cet objectif de compléter l’image que nous avons de ce territoire récent et composite.

 

Grâce à des chiffres-clés synthétiques, les 3 publications ci-jointes proposent autant d’angles pour observer des caractéristiques de la population de GPSEA et répondre aux questions suivantes. Qui sont les nouveaux habitants et quelles sont leurs spécificités par rapport à la population totale ? Qui sont les actifs occupés du territoire et que montre la comparaison entre ceux qui travaillent sur GPSEA et ceux qui ont un emploi en dehors ? Qui sont parmi les habitants les élèves et les étudiants de GPSEA et où étudient-ils ?

 

       

 

 
 
La filière Santé de Grand Paris Sud Est Avenir (GPSEA), de la recherche au traitement des patients

Réalisé en partenariat, ce Flash Eco analyse le segment dit « cœur » de la filière santé sur le territoire de GPSEA.

Il regroupe 5 principaux secteurs : les industries manufacturières de dispositifs médicaux, l’industrie pharmaceutique, le commerce de gros de produits pharmaceutiques, la R&D dans le domaine de la santé humaine et les activités pour la santé humaine. Ils sont déclinés en vingt sous-secteurs d’activité.

 

 

Dans le cadre de la compétence équipements culturels et sportifs, 18 bibliothèques et médiathèques ont été transférées à Grand Paris Sud Est Avenir en décembre 2016. Le territoire assure également la gestion du bâtiment d’une bibliothèque associative.   GPSEA a placé les usagers au coeur de ses préoccupations, avec l’ambition de moderniser et d’améliorer l’offre de service du réseau. Elle a déjà donné lieu à plusieurs réalisations : la gratuité généralisée de l’inscription, l’accès aux livres numériques et le développement du service itinérant. Très prochainement GPSEA se dotera d’une base de données unique et une seule carte d’adhérent sera nécessaire pour accéder aux équipements du territoire. GPSEA dispose aussi d’un service itinérant équipé d’un médiabus et d’une médiathèque mobile. Près de 50 000 habitants sont adhérents en 2019, soit 16% de la population de GPSEA.

La filière agroalimentaire regroupe les entreprises allant de l’agriculture à la distribution (négoce), en incluant les industries alimentaires, ainsi que les entreprises et acteurs de l‘agriculture biologique. Le coeur de filière est constitué des entreprises de transformation alimentaire. Le segment dit « amont » de la filière agroalimentaire regroupe 96 secteurs d’activité distincts, répartis en 5 principaux secteurs : agriculture, industries alimentaires, commerce de gros alimentaire, transport et entreposage (soit l’activité « entreposage et stockage frigorifique »), activités de service administratifs et de soutien participant à la filière.
Ce mois-ci, l’Observatoire vous emmène au cœur de la production florale et arboricole de Grand Paris Sud Est Avenir. Suivez-nous à Mandres-les-Roses où près de 600 000 plantes sont produites tout au long de l’année au bénéfice des communes du territoire.

 

Vous trouverez dans cette publication les chiffres-clés, le cycle de production des plantes ou encore les activités pédagogiques développées par ce centre.

Pour tout renseignement :

observatoire@gpsea.fr
01 41 94 30 00