L’Observatoire

Nos événements

Rencontres prospectives Territoires de demain du 11 mars 2021 : Un territoire, son patrimoine… Un passé, mais quel futur ?

Lors des Rencontres prospectives Territoires de demain du 11 mars 2021, les participants ont pu échanger sur la passionnante question du patrimoine. Un territoire, son patrimoine… Un passé, mais quel futur ? Découvrez la synthèse de ces échanges qui s’attachent à soulever un certain nombre d’enjeux soulevés par ce sujet large et composite.

Tout à chacun subit de plein fouet les effets des restrictions mises en place pour lutter contre la propagation de l’épidémie de la Covid-19. Elles minent notre vie sociale et mettent en difficulté, voire en péril, des pans entiers de notre économie.

Les conséquences pourraient impacter, pendant de très nombreuses années, nos façons de pratiquer le territoire ainsi que nos dynamiques sociales et culturelles. Cette crise apparaît trop longue et trop violente pour ne pas laisser des traces profondes, en particulier sur la trame de toutes ces interactions dans la cité qui font d’ordinaire la vitalité et la qualité de notre vie collective. Comment préserver les espaces de rencontres et de projets communs ? Quels lendemains pour la vie sociale et associative ? Comment demain « re-faire territoire » ?

Les équipements publics sont, avec les réseaux de transport et de communication, l’ossature sur laquelle se déploient la vie urbaine, la vie collective et l’épanouissement de chacun, offrant l’accès à l’éducation, la culture, le sport, la santé ou l’économie.

Or, ils sont à l’épicentre des transformations qui affectent la fabrique de nos territoires. L’évolution des attentes des usagers, les modifications des modes de vie et des pratiques professionnelles, l’optimisation des budgets, la multiplication des offres et des acteurs, le florissement de lieux hybrides (tiers-lieux, fablab, coworking… ), la dématérialisation… sont autant de tendances qui questionnent notre approche traditionnelle des équipements et poussent les acteurs publics et privés à adapter leurs modèles. Elles nous invitent, collectivités, opérateurs, habitants, acteurs… à débattre ensemble des services et des lieux qui assureront demain la vitalité urbaine et développeront le vivre-ensemble.
 

Innovations numériques et multiplication des données : quels impacts pour le citoyen et les services publics ?

Depuis maintenant plusieurs décennies, les innovations numériques sont à l’origine de forts bouleversements dans la manière de faire et de vivre les territoires. La place croissante du numérique dans notre société, avec corrélativement l’accumulation de données dématérialisées, amène les politiques publiques et les acteurs économiques à se réinventer. C’est le point de départ de ce premier sujet des Rencontres prospectives Territoires de demain : un fort besoin d’anticipation des conséquences pour la fabrique des territoires sur cette question qualifiée par certains de « Révolution numérique ». Ces rencontres ont été l’occasion, à travers la participation des différents acteurs présents, de formuler les enjeux-clés que soulève la place croissante du numérique dans les territoires et de faire émerger des thématiques pour imaginer le territoire de demain en posant une interrogation : Comment, citoyens et collectivités, arrivons-nous à faire face aux différents enjeux, aux différents impacts de l’innovation numérique ?  
Structure partenariale constituée d’une quarantaine de membres, l’Observatoire Économique, Social et Environnemental a été créé par le Conseil de Territoire le 28 septembre 2016 pour fédérer, dans une logique collaborative et de projet, les forces vives du territoire ainsi que les grands partenaires institutionnels. L’Observatoire poursuit ainsi une triple ambition : analyser les grandes caractéristiques territoriales de GPSEA, mesurer la trajectoire de développement du territoire et co-construire et partager cette connaissance avec les partenaires. Il se veut un véritable outil de travail partenarial, contribuant à construire l’identité du territoire mais aussi à alimenter les réflexions quant à l’orientation des politiques publiques.

Pour tout renseignement :
observatoire@gpsea.fr
01 41 94 30 00