Plateforme solidaire Services ouverts

Actualités

La « ligne verte » vélo, une solution pour travailler en respectant la distanciation physique !

Le vélo constitue une solution de déplacement alternative pour respecter la distanciation physique dans les transports.

Face à la crise majeure et inédite que nous traversons collectivement, Grand Paris Sud Est Avenir (GPSEA) souhaite faciliter le retour au travail de ses habitants en installant dès maintenant des aménagements cyclables temporaires, dans le respect d’un partage équilibré de l’espace public entre les différents usages.

Cette action s’inscrit dans la dynamique engagée de longue date par GPSEA pour favoriser les modes actifs, et plus particulièrement l’usage du vélo, qui trouve sa concrétisation au travers de nos différents documents stratégiques :

  • Notre Plan Climat Air Energie Territorial (PCAET) adopté en fin d’année 2019 fixe les objectifs de GPSEA en matière de développement durable et engage le Territoire à faciliter les modes doux avec une cible de 10% de déplacements en mode actif d’ici 2024 ;
  • Notre Plan Local de Déplacements (PLD) en cours de finalisation, qui constitue le volet transports du PCAET, intègrera un Plan Vélo définissant les actions en faveur de la mobilité cyclable. Les objectifs à terme de ce Plan vélo sont ambitieux : 202 km de routes cyclables créées ou réaménagées, identifiées comme structurantes à l’échelle du Territoire ; 5 000 places supplémentaires de stationnement vélo positionnées notamment autour des pôles structurants de GPSEA (équipements publics, culturels, sportifs…) et à proximité des gares ; 100% des travaux de réaménagement sur voirie territoriale prenant en compte la cyclabilité de l’axe (confort, sécurité, fluidité).

Les aménagements temporaires proposés aujourd’hui par GPSEA s’inscrivent dans cette ambition et constitueront une « ligne verte » permettant de mailler le territoire du nord au sud et de l’ouest à l’est. Cette « ligne verte », qui s’adosse bien entendu aux aménagements déjà existants, desservira dans une première phase les pôles majeurs de déplacements (gares, équipements structurants) et permettra dans un maillage cohérent de relier efficacement les pistes temporaires proposées par le Département du Val-de-Marne.

Sur cette base, des premières pistes cyclables temporaires pourront être mises en service sur les 16 communes de notre Territoire dans le courant du mois de mai. Pour cela, GPSEA travaille en concertation étroite avec ses communes membres, les associations d’usagers, le Département du Val-de-Marne, la Région Île-de-France.

GPSEA, classé au 2e rang en matière d’effort d’investissement parmi les territoires du Grand Paris, consacrera 1 million d’euros à ces travaux qui permettront d’offrir des conditions optimales de sécurité pour les cyclistes. Ainsi, ils pourront circuler dans des conditions sanitaires satisfaisantes, en respectant une distance latérale de dépassement de 1 mètre.

Pour compléter ce programme de travaux,
d’autres dispositifs de facilitation du recours aux 2 roues existent.

Revue des solutions proposées sur Grand Paris Sud Est Avenir

L’achat de vélo

Aide financière d’Ile-de-France Mobilités

Île-de-France Mobilités accorde aux Franciliens achetant un vélo électrique depuis le 1er décembre 2019 une aide pouvant aller de 500 à 600 euros. Demandes traitées depuis ce 20 février 2020.

Pour plus d’infos : www.iledefrance-mobilites.fr/actualites/vae-aide-achat-500-euros

2 types de vélos électriques sont éligibles :

  • Vélo à assistance électrique (VAE) neuf : 50% du prix TTC, plafond (aide d’Île-de-France Mobilités + aides locales éventuelles) à 500 euros,
  • Vélo cargo avec assistance électrique neuf : 50% du prix TTC, plafond (aide d’Île-de-France Mobilités + aides locales éventuelles) à 600 euros.

Certains accessoires de sécurité (panier, casque, antivol) peuvent aussi être pris en charge par l’aide dès lors qu’ils figurent sur la même facture que le vélo.

Un 3e type de vélo donne aussi droit à une aide : Vélo cargo sans assistance électrique + accessoires de sécurité : 50% maximum du prix TTC du vélo et des accessoires dans la limite d’une aide de 500 euros.

Aides financières locales

Dans le cadre de sa politique de développement durable, la ville de Boissy-Saint-Léger aide ses habitants à investir dans les transports respectueux de l’environnement comme le vélo à assistance électrique. Le montant de la subvention pour l’achat d’un vélo à assistance électrique neuf est calculé sur la base de 40% du coût d’achat TTC. Ce montant est plafonné à 350 €. (A noter que les plafonds indiqués pour les aides d’Ile-de-France Mobilité sont réduits en conséquence.)

En savoir plus…

La location de vélo

Avant d’acheter, testez en louant un vélo ! Plusieurs solutions sont proposées sur le territoire

Location d’un vélo à assistance électrique : Véligo Location

Le principe ? Louer un vélo à assistance électrique (VAE) pendant 6 à 9 mois pour 40 € par mois, entretien et application mobile de guidage inclus. L’idée est de vous familiariser avec un VAE pour ensuite ne plus pouvoir vous en passer…

Vous pouvez bénéficier d’une prise en charge à 50% par votre employeur.

Pour les habitants de GPSEA, les points de retrait sont les suivants :

  • La Poste, site de Boissy-Saint-Léger, avenue du Forum
  • La Poste, site de Créteil, 50 avenue de la France Libre
  • La Poste, site de Bonneuil, 11 rue d’Estienne d’Orves
  • La Poste, site de La Queue-en-Brie, 15 rue Edgar Degas
  • Décathlon Créteil, avenue de la Pompadour

www.veligo-location.fr

Location de courte durée (1/2 heure à 1 journée)

Il est possible de louer des vélos pour de courtes distances dans les villes suivantes :

À Alfortville : 5 stations de Velib’ Métropole

Vélib’ Métropole, ce sont près de 1 400 stations réparties sur 55 communes en Métropole et près de 400 km² desservis, soit le plus grand service de vélos partagés au monde incluant des vélos électriques rechargeables en station.

  • Une station pour le nord de la Ville à proximité de Chinagora (9 rue de la Marne)
  • Une station en centre-ville à proximité de l’hôtel-de-ville (23 rue Victor Hugo)
  • Une station à proximité de la gare de Maisons-Alfort Alfortville (13 rue Malleret Joinville)
  • Une station aux abords du marché Carnot (31 boulevard Carnot)
  • Une station pour le sud de la ville à proximité de la gare du Vert de Maisons (8 place de l’Europe)

En savoir plus ..

À Créteil : 10 stations de Cristolib’

Afin d’inciter la population à l’utilisation des modes de circulations douces, la ville de Créteil a fait le choix, en avril 2010, de déployer sur son territoire un service de location de vélos en libre- service. Ce dernier, qui propose une demi-heure gratuite et comprend 130 vélos et 254 points d’accroche, est accessible 24 h/24, selon plusieurs formules. Au total, ce sont 10 stations de vélos Cristolib’ qui maillent le territoire communal.

www.cristolib.fr

Au Plessis-Trévise : un service de location de vélo et de box

Un service de location de vélos est disponible mais aussi la location de box à vélos pour ceux qui auraient déjà leur propre bicyclette. Ces box permettent de garer son vélo en toute sécurité. Les box sont situés dans les carrousels à vélo accessibles 7 jours sur 7 :

  • Place de Verdun (sur le terre-plein entre l’avenue Gonzalve et l’avenue Lefèvre)
  • Derrière la mairie (accès par l’avenue Leclerc)
  • Espace Omnisports Philippe de Dieuleveult (avenue Maurice Berteaux)

https://leplessistrevise.fr/sports-loisirs/service-location-velos.html

Les points de vente et de réparation de vélos

Nouveau : Aide de 50 € pour remettre à niveau son vélo.

Cette aide permettra aux particuliers de faire réparer leur bicyclette avec une prise en charge de l’Etat de 50 € maximum.

Pour plus d’information et trouver la liste des réparateurs agréés :

https://www.coupdepoucevelo.fr/auth/particulier/faire-reparer

En cours d’élaboration :

  • carte des points de vente et de réparation
  • carte des associations proposant des animations et conseils pour la remise en selle