PiscinesConservatoiresMédiathèquesDéchets ménagersDéplacementRestauration collectiveRecrutementAssainissement
Voirie

Le compostage domestique

À quoi sert le compostage ?

25 % du poids des déchets contenus dans nos poubelles sont biodégradables. Globalement ils contiennent essentiellement de l'eau !
Le compostage consiste à fabriquer, à partir de déchets biodégradables, un engrais naturel de qualité pour les plantations. Il permet de : 

  • Réduire les quantités de déchets prises en charge par le service public (la fraction fermentescible représente 30 % du poids de nos poubelles) ;
  • Produire un compost de qualité, écologique et totalement GRATUIT pour amender nos plates-bandes et nos jardinières.
  • Modifier durablement nos comportements et nos habitudes de consommation.

Qu'est-ce que le compost ?

Le compost est un mélange de déchets organiques d’origine végétale qui se décompose en un produit comparable à du terreau fin, sous l’action de micro-organismes présents dans la nature (vers de terre, champignons microscopiques…).
Grâce à ses éléments nutritifs, le compost produit un amendement et de l’engrais naturel pour enrichir la terre.

Quel est l’intérêt de détenir un composteur ?

Le composteur est un contenant spécifique d’accélération du processus naturel de décomposition.

Pour s'équiper d'un composteur, il est nécessaire de disposer d'un emplacement accessible et ombragé, situé de préférence près de la maison.

Que mettre dans un composteur ?

Sont autorisés

Sont interdits

Cliquez sur l'image pour zoomer
 
Cliquez sur l'image pour zoomer
 

Vous avez des questions ?
Contactez le service environnement : 0800 138 391

Quatre étapes pour constituer un compost de qualité

  • S’inscrire sur le site internet de GPSEA pour se procurer un composteur, participer à la réunion d’information et signer la charte d’utilisation du composteur.
  • Déposer ses déchets de cuisine (épluchures de fruits et de légumes, restes de repas, etc.) et déchets du jardin (tontes de gazon en petite quantité, feuilles mortes, etc.) dans le composteur ;
  • Attendre, en remuant de temps en temps, que les déchets organiques soient transformés naturellement par des micro-organismes (vers, insectes, bactéries…) en compost ;
  • utiliser son compost obtenu en paillage ou amendement (ou rempotage ou élaboration de terreau).

Guide du compostage

Guide du compostage de l’ADEME

Haut