Actualités

Présentation du budget transversal 2019
en faveur du développement durable

Au-delà de la configuration du territoire, les différentes composantes du développement durable sont directement liées aux compétences de GPSEA.
Compte tenu des enjeux internationaux, nationaux, métropolitains et territoriaux, le Territoire a décidé d’élaborer un Plan Climat Air Énergie Territorial ambitieux, conçu par les maires du Territoire comme un véritable projet de transition économique, écologique et durable.

Dans le cadre de son budget primitif 2019, GPSEA réalise un effort important en matière de développement durable. Au total, l’effort financier du Territoire en faveur du développement durable s’élève sur ses trois budgets à 60 992 000 euros, dont 42 627 000 euros en dépenses de fonctionnement et 18 365 000 euros en dépenses d’investissement, soit respectivement 22,7% et 31,1% des crédits inscrits pour chacune des sections (hors emprunt s’agissant de l’investissement). Les recettes perçues au titre du développement durable sont évaluées à 51 478 400 euros, dont 49 345 000 euros pour la section de fonctionnement et 2 133 400 euros pour la section d’investissement, soit respectivement 24,1% et 17,6% des crédits inscrits pour chacune des sections (hors emprunt s’agissant de l’investissement).

Plusieurs secteurs stratégiques ont été identifiés :

  • Déplacements (3.3 millions d’euros) : 2019 marquera entre autres l’achèvement des études pour l’élaboration du Plan Local de Déplacement (PLD), un contrat de concession portant sur l’exploitation des parcs de stationnement et l’élaboration d’un plan de mobilité.
  • Environnement et cadre de vie (37.8 millions d’euros) : GPSEA déploie une politique exigeante en matière d’amélioration du cadre de vie et de développement durable dans les secteurs des ordures ménagères et de la propreté urbaine.
  • Eaux pluviales et assainissement (15.3 millions d’euros) : Pour optimiser sa gestion de la ressource en eau, GPSEA s’est doté d’un nouveau marché de gestion patrimoniale des réseaux d’assainissement « eaux usées et eaux pluviales ». Le Territoire adhère également au syndicat Marne Vive depuis juin 2018 et contribue au Syndicat mixte pour l’Assainissement et la Gestion des Eaux du bassin versant de l’Yerres (SyAGE).
  • Politique de la ville et de l’habitat (3 millions d’euros) : GPSEA s’engage pour favoriser l’insertion sociale de ses habitants. Le Territoire apporte un soutien financier et coordonne la mise en œuvre de plus d’une centaine d’actions dans le cadre de son rôle d’animateur des contrats de ville. GPSEA mène également une action en matière de santé, de l’habitat et de la rénovation énergétique.
  • Restauration collective (650 000 euros) : achats de denrées issues de l’agriculture biologique ou de proximité. La cuisine centrale mène des actions conduites pour lutter contre le gaspillage alimentaire et réduire son empreinte environnementale.
  • L’éco-exemplarité de GPSEA (897 000 euros) : GPSEA fait preuve d’exemplarité pour jouer pleinement son rôle de moteur en matière de développement durable. Le Territoire mène des interventions en matière de rénovation énergétique dans ses équipements culturels et sportifs et mobilise par ailleurs l’ensemble des outils disponibles pour faire de sa politique d’achats un outil au service du développement durable de son territoire.  

Déclinaison sectorielle de l’effort du Territoire en faveur du développement durable