Plateforme solidaire Services ouverts

Actualités

Reprise progressive des chantiers de GPSEA

En cette période d’épidémie de Covid-19, la priorité de GPSEA est bien sûr de protéger la santé de ses agents intervenant sur les chantiers, comme de celle des salariés des entreprises du BTP. C’est pourquoi GPSEA a favorisé dès le début de la crise l’arrêt momentané des chantiers, de manière à participer aux mesures générales de confinement et à la protection de la santé de tous. Pendant quelques semaines, tous les chantiers pour lesquels nous sommes maîtres d’ouvrage sur notre territoire ont donc été interrompus.

Soutien à l’économie
dans le respect des préconisations de sécurité sanitaire

Toutefois, parce que les chantiers en cours concernent des infrastructures importantes pour la délivrance du service public à nos habitants (équipements, routes, réseaux d’assainissement…) et parce qu’il y a un véritable enjeu de soutien économique pour nos titulaires de marchés et leur salariés, GPSEA étudie au cas par cas la réouverture des chantiers, en s’appuyant sur le guide de préconisations de sécurité sanitaire pour la continuité des activités de la construction qui a été publié par l’Organisme Professionnel de Prévention du Bâtiment et des Travaux Publics (OPPBTP) en lien avec les autorités gouvernementales.

Une protection renforcée des agents

Tout d’abord, la protection des agents de GPSEA qui suivent les chantiers et effectuent des déplacements sur site doit évidemment être assurée. A cet effet, chaque agent concerné se verra remettre une dotation spécifique en équipements de protection individuelle ainsi qu’un guide de recommandations sanitaires validé par les conseillers de prévention.

Chaque autorisation de reprise des chantiers fait également l’objet d’un accord sur les conditions sanitaires d’intervention que les entreprises sont en mesure de mettre en œuvre et de respecter. Si les règles de prévention ainsi que les mesures et équipements de protection mis en place n’apparaissent pas suffisantes, au regard des consignes de sécurité sanitaire, les travaux ne peuvent pas reprendre. 

En concertation avec les communes

L’avis favorable de la commune concernée par une reprise des travaux doit bien sûr être expressément recueilli. Enfin, la reprise des travaux ne doit pas interférer avec d’autres travaux de GPSEA sur la même commune, des travaux menés par la commune ou d’autres opérateurs, créant une concentration de chantiers sur un périmètre restreint susceptible de remettre en cause leur acceptabilité sociale en période de crise sanitaire.

Certains travaux de réaménagement de voirie ont d’ores et déjà repris, et une nouvelle vague d’opérations devraient reprendre dans les tous prochains jours, représentant un volume d’affaires de près de 10 millions d’euros.